rencontrer un chaman

Cest une espèce de drogue que jai pris et comme toutes les drogues leffet nest que temporaire.
10h : jme pose sur une terrasse 11h 12h : jvais manger une assiette de riz dans le restaurant du coin 13h : Je me balade dans les alentours 14h 15h 16h : je rentre prendre une douche 17h : je bouquine.
Pour prendre layahuasca, il faut donc avoir une démarche, un but précis.
La route du Chaman Nous voilà en route pour chez lui, on roule pendant peut-être 20 minutes à travers la jungle.Il me donne rendez-vous le vendredi daprès, vers 19h au coucher du soleil près du magasin.Renaud bruyat, france, la femme, lhomme du feu est au service de cet élément, à son écoute, en toute humilité. .Javais demandé à un employé de lhôtel dans lequel jétais si il savait où je pouvais essayer lAyahuasca, il ma donc filé un prospectus.Nous nous serrons dans les bras et je pars sous la brume, le sourire aux lèvres.Il a grandi dans la jungle près de Pucallpa.Je ne sais pas si il vit encore au même endroit.



La plupart contacts rencontre malgache du temps cela est dû à un mauvais dosage de la part de faux chamans.
Bon jvais quand même faire un tour et voir si je trouve autre chose.
Tout en commençant à préparer les différentes herbes, il me pose quelques questions.
Les enfants me mettent la raclée, enfin cest ce que je leur fais croire.Ils ne donnent pas les réponses, mais ils accompagnent les âmes des personnes dans cette quête du soi.Cest comme-ci mon âme sétait complètement détaché de mon corps pour entrer dans un monde jusqualors inconnu.Jsavais plus trop quoi faire Elle me propose de lappeler et de lui parler.Après toutes ces années à voyager seul, jai limpression quil fallait que je vive cette expérience pour comprendre que peu importe la force quon pense avoir, être entouré, avoir un phare ou ouvrir son cœur et demander de laide quel que soit la situation, est.Puis jai eu quelques moments où jai pensé à moi, à ce que je vivais dans ma vie en ce moment.Jveux dire à ce moment-là je navais jamais participé à une cérémonie du genre, mais jétais sûr que ça se passait pas comme.Car cest dabord vous qui êtes votre propre sauveur : message ultime du film «Linstant magique».Je lui réponds, brièvement, tout en étant absorbé par ce quil faisait.Celui qui est pur peut faire des miracles, ce nest pas difficile.Malgré mes vagabondages depuis plusieurs années, malgré toutes les petites expériences que jai pu vivre ici et là, comme manger du serpent au Vietnam sans le savoir ou vivre quelques temps dans un temple bouddhiste en Thaïlande, rien naurait pu me préparer à ce voyage.



Tout ce que je sais cest quil a été extrêmement marqué, il avait du mal à men parler.


[L_RANDNUM-10-999]