prostitution estudiantine au cameroun

Ceux qui côtoient les quartiers populeux de la ville de Douala ne nous démentirons certainement pas.
Depuis le début des vacances, la prostitution des jeunes filles a atteint des proportions inquiétantes dans la ville de Douala, et pour des sommes minables, apprend-on.
Vous faites vos études ensemble?
Houda : Nous navons vu bien sûr que les extraits, franchement cest très réaliste.
Rendez-vous est pris avec Houda, Nada et Hanaa, (les prénoms ont été changés à la demande des intéressées).Quest ce qui pourrait change skin phpstorm vous pousser à arrêter?Jai toujours été curieuse de connaître ma note.En nous rapprochant davantage des lieux, on aperçoit plus de jeunes filles, âgées pour la plupart entre 16 et 25 ans.Nada : Il y en a qui ont des soupçons et qui nous traitent de tous les noms Ça ne me touche pas tellement.Habillées en tenue provocatrice et des fois sans dessous, ces dernières lorsquelles arrivent à conquérir leur client passent directement aux négociations de la grille tarifaire.Lorsque jai perdu mes parents, il ny avait personne pour maider à subvenir à mes besoins explique-t-elle.



«Quand je sens que les clients sintéressent anniversaire de rencontre beaucoup plus à ces jeunes filles, je minterpose.
Un autre lieu pour apprendre le langage des signes du bas de la ceinture.
Hanaa : Ça ou les trois shawarmas que tu plan b sex fourres dans ta gueule à chaque repas!
Quand parfois, il ya patrouille nous ne sommes pas inquiétées par la police révèle une prostituée âgée de 22 ans.
Par contre, la polémique qui a suivi, ça fait un peu peur.Nada, cheveux teints en châtain roux et de grands yeux marron, parle spontanément, à l'inverse de Houda, plus réservée, physique de top model, tatouage sur le poignet, qui surplombe la table du haut de son 1m80.Je veux devenir poète.Je me protège mentalement (sourire je téléporte mon esprit pendant lacte et je ne le vis pas.Je vais même jusquà les agresser physiquement déclare une professionnelle.Hanaa : Nada et Houda, oui, moi je suis encore au lycée.Malgré lexistence du code pénal, la prostitution prend de plus en plus lampleur.Plusieurs hommes mariés se laissent tomber également dans le piège de ces dernières.Hanaa : Oui je men souviens parfaitement, tu mas appelée un soir pour me dire quil te fallait absolument de largent et que tu pensais à me rejoindre dans la "Herfa" (profession, ndlr)!Aujourd'hui, elles portent une tenue "civile en toute simplicité: jean, t-shirt, baskets.Elles se déroulent dans les hôtels de la ville.Hanaa : (En riant) Et si cest maktoub?Je ne pense rien du film, je ne lai pas encore vu et les extraits ne sont pas suffisants pour juger.Houda : Que dieu te pardonne, tu es horrible!





Je  vais même vers le client lorsque je sens quil a lembarras du choix.
«Je nai pas honte de séduire un client. .

[L_RANDNUM-10-999]